Le coin du préventeur

Le CREDEF
Vous êtes consultant-expert sur des chantiers de construction neuve et de réhabilitation et vous avez été récemment marqué par deux accidents. Pouvez-vous nous expliquer lesquels et pourquoi ?

 

Notre consultant-expert
Le premier a impliqué une personne âgée extérieure au chantier : elle se promenait sur le trottoir un jour de mauvaises conditions météo, et, sur un coup de vent violent, le vantail plein d’un portail s’est brusquement ouvert sur la rue, fauchant cette dame. Il n’avait pas été bloqué en position ouverte à l’intérieur du chantier et ne disposait pas d’arrêt scellé au sol…

 

Le CREDEF
Certes, il n’avait pas été bloqué, il y a donc erreur humaine, mais quel est votre conseil pour éviter l’accident malgré ce type d’aléas ?

 

Notre consultant-expert
Il est utile de prévoir, sur le plan d’installation de chantier, un positionnement du portail en retrait de l’alignement de la clôture. Si la porte s’ouvre malencontreusement, elle ne touchera pas les piétons qui suivent cet alignement. Cela a un autre effet positif : lors des mouvements d’entrées et de sorties, les véhicules ne se trouvent pas dans le flux de la rue et peuvent stationner sans gêner le trafic et sans risque d’accident.

 

Le CREDEF
Nous évoquions un 2ème accident, une personne extérieure au chantier était-elle aussi impliquée ?

 

Notre consultant-expert
Non, mais pour autant, il est dramatique ! Un travailleur d’une entreprise de nettoyage s’est noyé en fin de chantier…
Une fosse de récupération d’eaux pluviales d’environ 2 mètres, située sous la rampe d’accès au R-1 d’un bâtiment, et déjà remplie à hauteur de plus d’1 mètre, était accessible par un trou pouvant laisser passer un homme, d’1 mètre par 1 mètre, protégé par un contreplaqué simplement posé sur le sol béton de la rampe.
Un travailleur, pensant sûrement que ce contreplaqué faisait partie des déchets qu’il devait ramasser, s’est penché pour le soulever et a chuté dans la fosse. En tombant, il a heurté la rive de la trémie, a perdu connaissance et s’est noyé.

 

Le CREDEF
Les accidents mortels sur les chantiers ne sont malheureusement pas exceptionnels. En 2019, on comptait 176 décès, une hausse de 65 % par rapport à 2018 ! Comment celui-ci aurait-il pu être évité ?

 

Notre consultant-expert
Il faut vérifier systématiquement, et tout particulièrement pour le coordonnateur CSPS lors de ses visites de chantiers, la fixation des protections au sol, ce qui est prévu d’ailleurs dans le plan général de coordination (PCG) du chantier. Ou mieux, prévoir ces protections en engravure dans la rive de dalle, ce qui évite leur glissement inopiné.

Nos qualifications


Image
Image